article sur Shining, fait au lycée avec un pote

Le genre fantastique à

parir du film de S.KUBRICK

Le tournage d’une séquence : en parcourant le livre de Michel CIMENT sur KUBRICK, faites valoir les enjeux et les difficultés du tournage d’une scène ou d’une séquence.

Dans le livre de Michel CIMENT sur KUBRICK, nous apprenons qu’il y a quelques difficultés sur le tournage d’une scène ou d’une séquence et plus particulièrement la scène de l’escalier où Jack NICHOLSON veut frapper Shelley DUVALL. Cette dernière doit jouer un moment de panique et d’émotion intense, elle doit être malheureuse et parallèlement éprouver de la haine envers son mari. Donc, il y a cette première difficulté: interpréter le personnage, se mettre à sa place, être `habité par le rôle`. Dans toutes les séquences, il existe aussi un autre problème, le texte. Avant de jouer la séquence, les acteurs doivent apprendre leur texte parfaitement, ce qui engendre de longues heures de répétitions avant le tournage. Mais, pour certaines séquences du film, la difficulté du tournage était due au steadicam, qui est un système de stabilisation de l’image pour caméra portée, qui suit le personnage dans ses moindres mouvements.

Stanley KUBRICK était un grand réalisateur malgré son exigence envers les acteurs pendant les tournages. Il a, d’ailleurs fait sombrer Shelley DUVALL dans une grande dépression nerveuse.

1 commentaire à “article sur Shining, fait au lycée avec un pote”


  1. 0 moonbird 14 fév 2007 à 0:22

    Salut
    Je ne connais pas le livre de Mickael Ciment mais j’ai acheté le DVD Collector de Shining qui nous livre aussi l’anédote dur Sheyley Duvall. (dans le making réalisé par Vivian Kubrik (la femme de Stanley).
    On y voit un Stanley Kubrik demandant de grands efforts aux acteurs mais aussi jouer le rôle du grand frère complice avec le jeune Danny Lloyd.
    Le film en lui même est bien construit, les décors et la lumière installent bien le huis-clos menant vers la folie du personnage de Jack Nicholson (qui joue bien son rôle) mais ce personnage sombre trop tôt dans la folie par rapport au roman de Stephen King ; j’aurais aimé plus d’ambiguïté.

    Sinon, dernièrement j’ai été voir Hannibal Lecter et je trouve que le scénario est intéréssant et nous explique bien la cause de la folie du personnage. De plus Gaspard Ulliel est à l’aise dans son rôle et campe bien le personnage. Les autres acteurs l’assistent bien. Bref un très bon thriller psychologique matinée de quelques scènes osées… (dans le registre de la violence).

    Je te souhaite de passer une bonnne soirée (une bonne nuit plutôt).

    Dernière publication sur le point de vue d'un drôle d'oiseau : attractivité du paraître

Laisser un commentaire


Auteur:

dlseconde3

Pages

Catégories

février 2007
Me J V S D L Ma
     
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

WORLD STAR WARS |
Le Monde de Buffy |
HONOR DE CAVALLERIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | azizkholio1
| stéphane rideau
| Maurice Cucul (maire de Cucul)